Que pensez-vous des devoirs à la maison?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Que pensez-vous des devoirs à la maison?

Message par Ellan le Jeu 7 Nov - 22:43

L'arrêté du 23 novembre 1956 relatif à la suppression des devoirs à la maison ;
Les circulaires du 29 décembre 1956, circulaires du 28 janvier 1958, du 17 décembre 1964 et du 28 janvier 1971 rappellent L'INTERDICTION DES DEVOIRS ECRITS A LA MAISON.

Principes :

"Des études récentes sur les problèmes relatifs à l'efficacité du travail scolaire dans ses rapports avec la santé des enfants ont mis en évidence l'excès du travail écrit généralement exigé des élèves. En effet, le développement normal physiologique et intellectuel d'un enfant de moins de onze ans s’accommode mal d'une journée de travail trop longue. Six heures de classe bien employées constituent un maximum au-delà duquel un supplément de travail soutenu ne peut qu'apporter une fatigue préjudiciable à la santé physique et à l'équilibre nerveux des enfants. Enfin le travail écrit fait hors de la classe, hors de la présence du maître et dans des conditions matérielles et psychologiques souvent mauvaises, ne présente qu'un intérêt éducatif limité."


En 1996, le Ministre F. Bayrou RAPPELLERA L'INTERDICTION à nouveau. Sans plus de succès : à l'école primaire près de 70% des enseignants déclarent donner tous les jours du travail à leurs élèves. Ce n'est pas mon cas, mais il n'est effectivement pas rare que certains le fassent parfois sous la pression de parents trop exigeants. Il m'est trop souvent arrivé de rencontrer des parents au portail de l'école s'inquiétant de l'absence de devoirs (non écrits, mais leçons ou poésie par exemple) alors que je commençais un remplacement dans une école ! Certes, les parents sont habitués à cette singularité française mais tout de même! Après 6 heures de classe, laissez-les souffler!

"En conséquence, aucun devoir écrit, soit obligatoire, soit facultatif, ne devrait être demandé aux élèves hors de la classe. Cette prescription a un caractère impératif et les inspecteurs départementaux de l'enseignement du premier degré sont invités à veiller à son application stricte."

"Des devoirs continueront à être donnés avec la nouvelle réforme ; mais, ces devoirs, qu'on ne fera PLUS HORS de la classe, c'est PENDANT la classe qu'ils seront faits.
Ces devoirs que l'on fait désormais en classe seront corrigés en classe. Cela ne dispense pas le maître de reprendre après la classe les cahiers des élèves pour noter les exercices et s'assurer qu'il n'a pas commis d'erreurs dans ses corrections."

Pour moi, les exercices d'applications devraient suffire à évaluer le niveau de connaissances et la retenue des leçons, à conditions qu'ils soient répétés sur le long terme et pas seulement donné une fois et puis qu'on oublie une fois passé à autre chose!
"La correction lui permettra de savoir si ses leçons ont porté, si les notions ont été assimilées, si les règles ont été comprises."
Mais alors, il faudra songer à revoir les programmes, car s'il faut consacrer du temps aux devoirs, quand avancerons-nous sur les programmes, que les parents scrutent aussi à la loupe (et je les comprends aussi d'ailleurs...).

Et puis ce n'est pas aux parents de veiller à l'instruction de leurs enfants. Tout d'abord, tout le monde n'en est pas capable et puis, après une journée de travail, les parents devraient plutôt se détendre avec leurs enfants plutôt que se prendre la tête sur des devoirs qu'ils ne comprennent pas forcément eux-mêmes, ne connaissant pas forcément les attentes de l'enseignant.

Alors que penser des devoirs oraux, du type, leçon ou poésie?
J'en donne, car dans le temps qui nous est imparti en classe, tout n'est pas possible mais dans la mesure du possible, le plus gros est déjà fait en classe.
Pour la poésie, elle est pré apprise en classe, les enfants s'ils suivent la connaissent généralement avant de sortir, s'ils ont été attentifs.
Pour les leçons, là c'est autre chose. Tout dépend si l'élève a été mis en situation de recherche sur le sujet avant la leçon (il donne alors un sens à ce qu'il doit apprendre et connait déjà les réponses), s'il a participé à la rédaction de la leçon (utopique face au temps de classe) ou si on lui donne comme ça... Là, c'est souvent un carnage! Comment faire retenir quelque chose à un enfant s'il n'est ni intéressé, ni ne comprend de quoi parle le sujet? ça revient à lui faire apprendre une poésie, qu'il ne retiendra pas plus d'une journée et ne saura probablement pas appliquer...

Du coup, que penser de tout ça? Pour moi, c'est toute la pédagogie et surtout les programmes (trop lourds, qui poussent à avancer coute que coute) qu'il faudrait revoir!

Et vous, qu'en pensez-vous?

_________________
- 2007 - 2008 : remplaçante TRB
- 2008 - 2009 : PS
- 2009 - 2010 : CP-CM2
- 2010 - 2011 : CM1 Evil or Very Mad
-2011 -2012 : remplaçante ZIL + 1/4 de décharge en CE1  Smile
-2012 -2013 : remplaçante ZIL
Cool
-2013-2016 : En disponiblité EN et donc dispo pour vous! Cool
2014 : Maman d'une petite puce merveilleuse !
avatar
Ellan
Admin

Messages : 142
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 33
Localisation : Fort de France (Martinique)

Voir le profil de l'utilisateur http://l-ecole-autrement.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum